La profession

Le masseur-kinésithérapeute est un professionnel de Santé,  diplômé d’Etat par le ministère de la Santé. Il exerce sa profession et dispense des soins sur prescription médicale, mais aussi des actes de prévention et d’éducation à la Santé. La finalité de ses pratiques peut être de prévenir à l’altération des capacités fonctionnelles, de les rétablir, de les maintenir, mais aussi d’y suppléer. Il intervient dans de très nombreux domaines comme la pédiatrie, la traumatologie, la rhumatologie, la neurologie mais également dans le domaine sportif, du bien être, …

De ce fait, le masseur-kinésithérapeute est le spécialiste du mouvement perturbé. Sa visée est essentiellement centrée sur la « gestualité ». Il agit sur la structure, la fonction, le système, et facilite l’intégration psycho-sociale de l’individu. Il intervient par le biais d’un arsenal thérapeutique spécifique dont le massage, les mobilisations articulaires, le renforcement musculaire, la rééducation sensori-motrice, la réadaptation et la réhabilitation à l’effort …

Le métier de masseur-kinésithérapeute fait appel à de grandes qualités intellectuelles, techniques et relationnelles. Le masseur-kinésithérapeute est en ce sens  un véritable ingénieur capable d’émettre un diagnostic spécifique. Dès lors, il oriente sa prise de décision pour une intervention kinésithérapique spécifique et personnalisée intégrant une dimension globale du patient.

Ses compétences évoluent  en fonction de l’avancée  des sciences et des techniques et son activité se développe constamment. Il est habilité à prescrire dans le cadre des ses compétences certains dispositifs médicaux.

A l’heure actuelle, près de 60 000 masseurs-kinésithérapeutes exercent en France, dont près de 50 000 en activité libérale. La démographie professionnelle montre une légère dominante masculine avec un âge moyen d’environ 42 ans. La répartition démographique est très variable, la densité professionnelle variant de 1 à 5 selon les territoires.